Mon Panier

Oxford baby

Oxford baby

On vous en parle depuis des semaines, nous ne sommes que bouillance pour la chemise Oxford.

Ceci n’est pas une révolution

Pour tout vous dire, cette chemise, c'est un produit hyper basique qui excitait pas grand monde dans l’équipe au moment où on a commencé à bosser dessus.

Et puis, à force de recevoir des échantillons de tissus, puis des protos, on s'est tous chauffés et à chaque fois qu’on vous en a parlé, on a senti vous étiez très chauds aussi.

Finalement, le lancement approche et tout le monde a l’air de l’attendre autant que le jean ou la paire de boots. Un retournement de situation en bonne et due forme.

Parce qu’en fait la chemise Oxford, c’est exactement le genre de produit pour lequel on a créé Asphalte. C’est simple, viril, facile à mettre. On se lève le matin, on ouvre son placard, on enfile un slibard et on réfléchit pas, on chope une Oxford blanche ou rayée, un jean, un café et en avant Guingamp.

C’est le genre de fringues qui vous accompagne toute l'année, avec tous les styles, et si elle est bien faite et que vous en prenez soin, votre fiston prendra la relève.

On a taffé des mois dessus et après un maximum de péripéties, elle est fin prête.

Reportage.

Chemise Oxford

Alors on va pas se mentir, on est pas les premiers à faire une chemise Oxford.

Comme on vous le disait dans notre article sur la DA d'Asphalte la semaine dernière, on est pas là pour réinventer la roue d'un point de vue design, encore moins sur cette chemise.

En revanche, l'équipe style a passé beaucoup de temps à regarder l'évolution de l'Oxford à travers les âges, les collections, les marques, les fripes.

D’ailleurs, pour les curieux, l’armure Oxford, aussi appelée nattée, est connue pour être robuste car les fils de chaîne et de trame sont tissés deux par deux. C’est ça qui lui donne cette épaisseur et ce grain particulier, idéal pour une chemise casual quotidienne.

On a mixé nos recherches au questionnaire et on a développé ce qui nous apparait comme une bonne version actuelle du bestiaux.

Et tout se joue sur quelques éléments clés, que voici que voilà.

Bad Beat

La Tuile

Pour la première fois de notre courte histoire, un fournisseur de tissu a refusé de bosser avec nous. La raison ? Le prix de vente de notre chemise allait être trop bas par rapport au prix de ses autres clients.

Du coup, il a pas envie de décrédibiliser sa maison ou d'énerver les marques historiques avec lesquelles il bosse.

La tuile.

Alors évidemment, on taira son nom, déjà parce qu'on n’est pas des balances, mais surtout parce que d'une certaine manière on le comprend.

Si des marques communiquent sur ce fournisseur avec en face des prix de vente élevés, (qui n’est d’ailleurs pas dû au fait que ce sont des voleurs, mais au fait que leur structure de coût n’est pas la même que nous) alors nous laisser l'utiliser pour vendre notre chemise à 69 balles, ça fout légèrement le boxon.

Heureusement, il y a d'autres fournisseurs qui sont au contraire assez chauds pour voir des jeunes marques arriver avec des tarifs plus cools.

Comme toutes les mauvaises nouvelles, c’est arrivé au dernier moment. Et à cause de cet épisode, on a perdu un temps de malade, donc on est obligés de décaler le lancement de 2 semaines, alors qu'on avait pris une belle avance.

Très relou, mais finalement pas si mal.

Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise situation

Pas si mal, parce que dans ce genre de situation, on finit toujours par trouver un plan B encore plus solide que le plan A. Ça a pas loupé cette fois-ci parce qu'on a fait la rencontre de Gilles, l'agent français du tisseur italien Monti, dont on avait déjà entendu parler mais qu'on avait zappé de contacter au moment de notre sourcing tissu.

Chemise Oxford Rayé bleau blanc

Et Gilles a été en place. D'abord, il nous a fait livrer une chemise hyper vite qu'on a pu tester mais en plus de ça, il nous a prouvé qu'on avait eu tort de pas le contacter plus tôt.

Son tissu était identique à l'autre, et tissé à Venise, entre 2 gondoles. Va bene.

Il nous a filé une chemise, qu'on a portée, puis lavée, puis reportée, puis relavée, et banco, la matière est nikel.

La coupe Davis

Asphalte c'est la coupe Davis

Globalement, dans un souci de respect de la vraie American Oxford, on a retaffé la coupe pour qu'elle ait un peu plus d'aisance que d'habitude.

Attention, elle reste ajustée et on a bien pris en compte votre envie d'avoir des coupes plutôt proches du corps. Mais cette fois, on lui a mis un pli d'aisance dans le dos : la ligne reste ajustée mais on sera plus à l’aise en cas de championnat de fléchettes au bureau. Essentiel.

D’ailleurs, petite parenthèse là dessus, mais c'est de notre devoir de vous filer des tips pour rallonger la durée de vie de vos sapes et en voilà un très solide, qui ne va pas vous plaire c’est en latin.

Plus vous portez les choses slim, moins le vêtement dure dans le temps. Logique, parce que porter trop proche du corps augmente les zones de tension. À la longue, ça a un impact pas terrible sur la longévité et du tissu et des coutures. À l’inverse, si vous avez de la place dans vos fringues, vous réduisez les frottements, donc l’usure. Voilà ça c’est dit.

Le col est stérol

Asphalte Le col est stérol

Alors là, on n'a pas compris, vous vous êtes excités sur les cols comme jamais.

"SVP, mais SVP, faites un col qui tient"

"J'en peux plus de mes cols pourris qui s'écroulent..."

Du coup, on a travaillé sur différents protos pour trouver le bon dosage d’entoilage ou de thermocollant. L’entoilage et/ou thermocollant, c’est un truc qu'on met entre 2 couches de tissu dans le col. Si on en met trop, ça fait très strict et ça peut même fragiliser le tissu sur le long terme, parce qu'il est tendu comme une crampe. Et si on n’en met pas, on obtient de très belles pelles à tartes, mais pas un col qui tient debout.

On a donc joué à l’alchimiste et on a mis un entoilage non collé (sinon c’est un thermocollant), très léger, qui va structurer le col sans le rendre absurdement rigide. Ça devrait vous plaire. En tout cas pour nous, c’est un grand oui.

Les Finitions Nouvelles

Asphalte Les finitions nouvelles

Pour le col, on a choisi un classique button-down. La base pour une vraie American Oxford.

Les boutons, toujours en nacre, sont cousus en croix. Solide.

Et enfin, suite à nos recherches, on a décidé pour la première fois de mettre des hirondelles de renfort.

Ça sert à renforcer et à donner une aisance supplémentaire à cette partie de la chemise qui est soumise à plus de tension. Et ça a de la gueule ma gueule.

La semaine pro coco

La semaine pro, c’est pas le lancement, mais le shooting. On a d’ailleurs prévu quelque chose de très différent. On vous montrera tout ça dans le prochain article.

Le lancement, lui, est prévu le mardi 13/11. 2 semaines avant le suivant, qui sonnera le retour du jean en préco et de la surchemise en laine qui eux aussi, envoient un steak bien poivré.

Bon dimanche les champions,

ASPHALTE

PS : Pour les questions c’est juste en dessous

PSS : Pour recevoir une belle fringue dans 3-4 jours, c’est là :

Découvrir la pièce

Chez Asphalte, on fait des fringues qui durent une vie et ne coûtent pas une tonne.

Et surtout, c'est vous qui créez les vêtements.

Inscrivez votre email pour recevoir le premier questionnaire.