Mon Panier

Ce qui se prépare dans l’ombre

Ce qui se prépare dans l’ombre

On n’est pas de ceux qui demandent des nouvelles avec un “Ça va toi ?” et qui répondent jamais à votre long message. 

Hier encore

Voilà ce qui trame en coulisses chez Asphalte en ce moment.

Ceux qui suivent le savent, on cherche le bon rythme de lancements. L'équilibre à trouver, c'est de faire assez de volume par lancement pour continuer à vous proposer un rapport qualité-prix d'assassin et en même temps vous habiller de la tête au pied le plus vite possible.

Soyons clairs, le deuxième point, c'est notre objectif. On a énormément de projets dans les placards, dont on aimerait vous parler, mais pour le moment, une chose à la fois. Si on va trop vite, on va vous épuiser et on va s’emmêler.

Mais voilà, en juillet, on avait fait 3 lancements et là c'était trop. Vous nous l’aviez dit. Du coup depuis début septembre, on est repartis sur 1 toutes les 2 semaines. Après l'énorme lancement des boots, le formidable lancement des pulls, le costard en flanelle a pris un petit coup dans l'aile.

À la limite ça, c'est notre problème. Sauf qu'en fait, ça devient aussi le vôtre quand vous nous envoyez des messages nous disant que vous êtes vénères parce que vous pourrez pas vous offrir le costard, faute de lancements trop proches.

C’est là qu’on est obligés de couper la musique, ralentir un peu, et se demander où on va en repensant ce qu’on fait. Histoire de faire les choses bien, on doit parfois aller plus lentement.

Ce qu’on veut avant tout, c’est continuer à vous surprendre sur le niveau de qualité et de prix de nos produits, et ce, du calbar à la casquette. Mais si on va trop vite et que vous ne pouvez pas commander ce que vous voulez, c’est que ça coince quelque part.

Ce qui se prépare dans l'ombre fleurs

On s’voyait déjà

Alors action-réaction, on a décidé de décaler nos prochains lancements et de prolonger la préco du costard qui se finira début novembre. Comme ça, vous avez tout le temps pour organiser le casse d'un parcmètre et vous offrir une costard digne de ce nom.

Mannequin qui marche

Après le costard, début novembre, ce sera le tour de la chemise Oxford. Mais attention, la vraie chemise Oxford, à la ricaine, avec un col boutonné bien balèze qui tient bien sans vous étouffer, une belle gorge bien large, des plis d'aisance à l'arrière et des hirondelles de renforts sur les côtés. Bref, un classique, taffé dans un très beau tissu, avec une belle coupe et un bon prix. Le genre de produit qu'on a du mal à pas mettre tous les jours et qu’on a pourtant du mal à trouver. On est actuellement sur le 3ème proto, on avance bien.

Asphalte Chemise

For me formidable

Ensuite, on fera un double lancement. Ce sera le retour de notre poto le Jean Ultime, que vous connaissez bien et dont il reste quelques pièces ici mais qui s'épuisent et surtout, l'arrivée d'une surchemise venue tout droit de l'espace. Popopopoooop.

3 couleurs d'un motif complètement ouf, dans une laine bouillie par nos amis italiens de Bacci. Alors vous vous dites : “Oui mais les Italiens, ils y connaissent que dalle en tissu chaud nininin. Ils ont jamais froid eux.” Et c’est là où vous faites fausse route mes pauvres amis. Ils s’y connaissent, et pas qu’un peu. On y reviendra plus tard.

La surchemise sera donc dans un tissu bien épais, bien chaud et visuellement on s’est régalé. On vous raconte tout ça très vite en reprenant comme d'hab’ les tips que vous nous avez filé dans les questionnaires.

Mais on vous montre un petit aperçu quand même.

Mannequin avec la surchemise

À ce propos, pour la chemise Oxford et la surchemise en laine, on est dans les protos finaux mais on a déjà fini le développement matière et on va lancer les prods’.

Alors on est pas contre un petit coup de main pour estimer les volumes par couleur, c'est par là :

Une question pour la chemise Oxford

Une question sur la Surchemise

Voilà les gars, on espère que vous êtes tout émoustillés.

Ça va envoyer le balsa.

ASPHALTE

Chez Asphalte, on fait des fringues qui durent une vie et ne coûtent pas une tonne.

Et surtout, c'est vous qui créez les vêtements.

Inscrivez votre email pour recevoir le premier questionnaire.